• LE JAZZ EST UNE MELANCOLIE

    ils retiennent l oiseau , a tire d ailes.

    - mais ne t envole pas encore, reste avec nous

    les respirations retenues par leur souffle incroyable,

    saxo, contrebasse, batterie

    - mais grimpe encore, petit soldat, par monts et vallees

    impossible de sortir de la piece

    tant qu ils jouent

    ils emprisonnnent loiseau dans une cage doree

    pour lui en conter

    j avais oublie comme le jazz parle


    rapport de soiree(babyloniant encore)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :